Accueil / Inauguration de la nouvelle interconnexion électrique France-Espagne

Inauguration de la nouvelle interconnexion électrique France-Espagne

Réseau de Transport d’Electricité (RTE) et Red Electrica de España (REE) réalisent une prouesse technologique au service d’une électricité plus sûre, plus compétitive et plus verte en Europe

Manuel Valls, Premier ministre français, et Mariano Rajoy, Président du Gouvernement espagnol, ont inauguré le 20 février 2015, à Montesquieu-des-Albères (Pyrénées-Orientales), la nouvelle interconnexion électrique entre la France et l’Espagne, en présence de Miguel Arias Cañete, Commissaire européen au Climat et à l’Energie, de Dominique Maillard, Président du Directoire de RTE, et de José Folgado Blanco, Président de REE. L’inauguration de cette ligne électrique marque l’aboutissement d’un projet européen lancé en 2008 et la réussite de plusieurs records technologiques permettant de doubler les capacités d’échanges électriques entre les deux pays. Cette interconnexion symbolise les trois piliers de la politique européenne de l’énergie : la sécurité d’approvisionnement électrique de l’Europe, la lutte contre le changement climatique et le développement du marché européen de l’électricité pour bénéficier d’une électricité toujours plus compétitive.

La nouvelle interconnexion France-Espagne est une étape supplémentaire dans le développement et la réussite de l’Europe de l’électricité. Cette nouvelle liaison de 2000 MW renforce la sécurité d’approvisionnement électrique des 34 pays interconnectés en Europe. Elle offre à chacun d’entre eux, grâce au réseau électrique, la possibilité de bénéficier plus largement de la complémentarité des sources de production installées.

Désormais, la France et le reste de l’Europe pourront bénéficier plus largement de l’électricité éolienne, photovoltaïque, hydraulique et biomasse produite dans la péninsule Ibérique. En période de faible production renouvelable, l’Espagne pourra quant à elle importer de France et d’Europe de l’électricité décarbonnée issue des sources de production les plus compétitives.

En améliorant ainsi l’intégration des énergies renouvelables, cette nouvelle interconnexion va permettre d’économiser un million de tonnes de CO2 par an et contribuer à la réussite des transitions énergétiques engagées en Europe.

Cette interconnexion va aussi favoriser une meilleure convergence des prix de l’électricité, dans les pays européens bénéficiant du couplage des marchés, offrant ainsi l’accès à une électricité encore plus compétitive. Cette nouvelle ligne va également permettre de développer l’attractivité économique des territoires qu’elle traverse, en sécurisant l’approvisionnement de leurs bassins d’activité.

Entièrement souterraine, sur une distance totale de 64,5km, la nouvelle interconnexion relie les communes de Baixas, près de Perpignan, et de Santa Llogaia (près de Figueres), et a nécessité le creusement d’un tunnel de 8,5km pour traverser les Pyrénées. Son tracé suit les infrastructures existantes et notamment la ligne de train à grande vitesse Perpignan-Figueres et l’autoroute AP-7 en Espagne.

Pour préserver l’environnement, 181 engagements ont été pris pendant les 15 mois de concertation effectués (2009-2011).

Le choix de la mise en souterrain d’une ligne de 2000MW en courant continu a conduit RTE et REE, avec leurs partenaires industriels, à développer des technologies innovantes, permettant d’établir 3 records mondiaux :

• Avec 2000 MW, c’est l’interconnexion électrique souterraine terrestre la plus longue du monde à ce niveau de puissance. Celle de Tokyo (Japon) mesure 40Km, soit 25 km de moins.

• Pour la première fois 2000 MW sont convertis en courant alternatif avec la technologie VSC (Voltage Source Converter), permettant d’inverser le sens des échanges entre la France et l’Espagne en 50 millisecondes. Avec près de 350 millions d’euros, les deux stations de conversion conçues chacune à une extrémité de la ligne, représentent à elles seules près de 50% de l’investissement de cette interconnexion.

• Jamais des câbles à isolation sèche (XLPE) n’avaient été utilisés à un tel niveau de tension (320 000 Volts) en courant continu. Celle de Transbay à San Francisco détenait jusqu’alors le record avec un niveau de tension de 200 000 Volts.

Le projet a représenté un investissement de 700 millions d’euros, pris en charge à part égale par RTE et REE, à travers leur filiale commune Inelfe. Déclaré projet prioritaire d’intérêt européen, il a bénéficié d’une subvention de l’Union européenne d’un montant de 225 millions d’euros, ainsi que d’un prêt de la Banque européenne d’investissement (BEI) d’un montant de 350 millions d’euros.

TÉLÉCHARGER

Dossier de presse
Téléchargement 1.31 Mo

CONTACT PRESSE

presse@rte-france.com
Gabinetedeprensa@ree.es

ESPACE PRESSE

  • Notes de presse
  • Images haute résolution
  • Iconographie

Aller à l'espace presse

VIDÉOS

UE

L'auteur de cette publication en est le seul responsable. L'Union européenne ne saurait être tenue pour responsable de l'utilisation qui pourrait être faite des informations qui y figurent.

© Inelfe (INterconexión ELéctrica Francia - España), INELFE SAS. Tour Initiale, 1 terrasse Bellini TSA 41 000. 92 919 Puteaux la Défense Cedex